Le verbe 2 الفعل

Le verbe est un mot qui marque l’existence,  l’état,  la manière d’être d’un sujet ou bien l’action que fait ou subit le sujet.

Il peut prendre plusieurs formes selon le temps,  la personne.  Mais il a une forme invariable : son infinitif.

Les verbes se conjuguent en plusieurs temps:

le présent de l’indicatif: indique une action qui se produit au moment où l’on parle.

Exemple : Nous apprenons le français.

le passé récent exprime une action qui se passe juste avant le moment où l’on parle. Il est formé du verbe venir+de+ verbe à l’infinitif.

Exemple :

Mon téléphone vient de sonner.

Le futur proche: exprime une action qui va se passer dans un avenir très proche du présent. Il se forme avec le verbe aller au présent + verbe à l’infinitif.

Exemple :

je vais arriver dans un instant.

L’imparfait de l’indicatif : c’est un temps du temps passé. On l’emploie le plus souvent pour exprimer une action passé inachevée (généralement de longue durée), qui se produit en même temps qu’une autre action passée. 👉🏻 c’est le temps de la description.

Exemple:

le semaine dernière les élèves de Cm1 faisaient une excursion.

le futur simple: il annonce un fait ou une action à venir par rapport au moment où lon parle.

Exemple :

il deviendra un vrai chanteur.

le passé composé : il indique une action achevée au moment où l’on parle.

Il se forme avec l’auxiliaire être ou avoir conjugué au présent de l’indicatif + le participe passé du verbe.

Exemple :

je suis tombée.

le présent de l’impératif: On l’utilise le présent de l’impératif pour exprimer un ordre, une demande,  un conseil,  une interdiction,  une invitation.

Exemple:

Ne t’inquiète pas !

le conditionnel présent: exprime une possibilité,  une éventualité  ou un souhait. Il est généralement précédé d’une proposition exprimant une condition interoduite par si ou s’il et dont le verbe est à l’imparfait de l’indicatif.

Exemple :

si tu voulais, tu serais le meilleur.

le subjonctif présent : il permet d’exprimer un ordre,  un conseil, un souhait, un doute ou une éventualité.

La conjonction de subordination que (qu’) précède le verbe au subjonctif.

Exemple:

Il faut que j’aille à la maison.